Un jardin potager collectif entre amis – Devenons Ambassadeur Environnement
1

Un jardin potager collectif entre amis

Envie de grands espaces ?

Vous tournez en rond entre le travail et votre appartement. Vous aimez la ville et toute son offre culturelle, cependant un petit espace vert vous ferrez tellement de bien !!!  Juste pour faire une pause. Vous déconnecter que ça soit en semaine ou quelques heures le week-end ! Ou vous en avez juste marre de toujours vous retrouver dans un magasin à consommer, ou dans un bar à consommer !!

Et si vous deveniez producteur ?

Quoi producteur ? Production de quoi ? Juste le fait d’avoir un potager vous fait passer du rang de consommateur aguerri à producteur ! Eh oui, en quelques semaines vous récoltez vos premiers radis, et avant ça vous ressentez le plaisir d’avoir mis au monde ces petits bouts de verdure qui poussent à une vitesse incroyable ! S’adonner au plaisir du jardinage est un moyen super sympa pour se reconnecter à la nature, vous émerveiller devant l’incroyable magie de la nature, suivre l’évolution de vos groseilles, butternut, piments et haricots !

Que du bonheur :

  • Un délice à observer au quotidien,
  • La satisfaction de déguster le premier fruit ou légume de la saison,
  • Et une grande fierté de les partager autour de vous !!

Des légumes, et bien plus encore !

Au-delà des grands classiques de légumes, vous allez découvrir des tas de nouveaux légumes, enfin nouveaux pour vous peut-être, mais c’est ce qu’on appelle des légumes anciens : du patidou, du butternut, du panais (pas facile à trouver en grandes surfaces !) et pourquoi pas du pissenlit ?

Aussi vous avez tout intérêt à insérer des fleurs à travers ou sur les pourtours de la parcelle pour assurer un maximum de biodiversité, et c’est tellement agréable de ramener quelques fleurs à l’appartement !

Et encore plus fort : Faites pousser des arbres fruitiers !!  La récolte étant abondante, vous pouvez faire des confitures, en distribuer à vos amis, votre famille ou vous pouvez même vous amuser à arrondir vos fins de mois en les vendant à vos collègues par exemple.

Votre plus gros souci sera maintenant de :

  • Résister à mordre dans le fruit encore tiède de son après-midi à dorer au soleil, pour le transformer en de délicieuses confitures !
  • Et réfléchir à quelle sauce cuisiner ces petits légumes !


Un jardin, c’est un trésor !

Des légumes, des fruits et fleurs… Oups j’allais oublier : toutes ces petites bêtes diverses et variées. Si vous êtes observateurs, vous allez vite découvrir que vous n’êtes pas tout seul dans votre jardin.

Eh oui, les oiseaux, les chenilles, les abeilles, les hérissons, tout ce petit monde travaille pour vous assurer d’excellentes récoltes ! Enfin j’avoue que certains, des fois, nous mettent dans tous nos états ! Une petite pensée pour ces petites limaces qui ne peuvent s’empêcher de dévorer les premières pousses à peine sortie de terre ! Je reviendrai sur ce point dans un article ultérieur, j’ai trop de choses à vous raconter. En attendant, vous trouverez plus d’information ici.

En tout cas, aussi petit soit-il vous verrez vous ne serrez pas seul ! C’est pas cool de jardiner seul, non ?

Avec des amis, c’est tellement plus fun !

Oui, je conçois que de se lancer dans un potager tout seul peut faire un peu peur. Vous avez d’autres choses à faire de vos week-ends ! Ça serait dommage que ce potager devienne une contrainte ! Alors j’ai la solution ! Avez-vous pensé à faire un jardin potager collectif ?

En plus de faire voler en éclat toutes les contraintes citées précédemment de vacances, temps, coût aussi parfois, cultiver un potager avec ses amis, ça rend le projet vraiment convivial. Vous arrivez au jardin, un ami est là, vous pouvez papoter et boire un verre. C’est aussi un moyen pour faire des barbecues au grand air entre amis. À savoir que, si vous louez la parcelle uniquement pour cela, vous recevrez indéniablement des avertissements. Le contrat précise que le jardin doit être entretenu et cultivé.

Aujourd’hui il existe de multiples solutions de se mettre à cultiver vos premiers légumes. J’en ai quatre en tête :

  • Une petite terrasse, balcon ou jardin ! Le rêve ! Une petite surface, c’est pas trop contraignant et à disposition 7 jours sur 7 et 24h sur 24, ça détend un MAX !

 

  • Les jardins ruraux : Souvent contracté par une famille, un couple, vous pouvez aussi, en tant que groupe d’amis, faire une demande de parcelle aux jardins « familiaux », « ruraux » aussi appelés « jardins ouvriers » de votre ville ! Ce sont des parcelles de terrain qui sont mises à disposition par la mairie pour laisser l’opportunité aux citadins de cultiver une petite parcelle. Ainsi vous pouvez vous engager un peu plus activement et profiter plus généreusement des récoltes. Si vous êtes en petit comité, l’avantage c’est que vous pouvez vraiment suivre les évolutions de près. À savoir qu’il n’y en a pas dans tous les quartiers et qu’il peut être parfois un peu loin de chez vous.

 

  • Le jardin partagé : Souvent au sein d’un même quartier, tous les habitants s’entraident et cultivent ensemble une même parcelle commune, le jardin partagé. Vous pouvez vous investir plus ou moins, en fonction de vos disponibilités. Cela permet aussi de développer du lien social au sein du quartier. L’avantage c’est que logiquement il est dans votre quartier donc vous pouvez y passer en rentrant le soir facilement.

 

  • Le jardin collectif ou potager collectif : Il est souvent apparenté au jardin partagé. À savoir qu’il n’est pas nécessaire de partager avec d’autres associations et habitants de quartier que vous ne connaissez pas. C’est juste une appellation pour préciser que vous avez un jardin avec d’autres personnes, donc géré collectivement. Donc si vous louez un jardin rural entre amis, vous avez un jardin collectif.

Dans tous les cas, la version collective que ça soit avec un groupe de connaissances ou plus largement, est pratique que ce soit en terme de temps ou de disponibilité. Ça serait dommage de perdre toute la récolte, car vous êtes partie en vacances ! Il faudra juste prendre le temps de s’organiser et communiquer pour être sûr que chacun y trouve son compte. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à rencontrer les différentes associations de votre ville sur ce sujet avant de prendre votre décision.

CAP sur les PEPITES !

Mes amis n’ont pas pu résister plus longtemps, ils sont passés à l’action ! 1 mois à peine après avoir émis l’idée, ils arrachaient leurs premières mauvaises herbes ! Voilà mes pépites du jour : Mes amis qui se lancent dans un potager collectif !

Aujourd’hui ils sont 6, 3 hommes, 3 femmes. Leur projet n’a pas tardé à voir le jour, à peine le dossier déposé, on les appelait !! les jardins familiaux sont de taille, découvrez leur « petite » trouvaille ! Et ils ne sont pas au bout de leur surprise… Je vous dévoile tout cela dans la vidéo :

Un jardin potager collectif entre amis pour bien manger et surtout passer de bons moments 

[video_player type= »youtube » style= »1″ dimensions= »560×315″ width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″ ipad_color= »black »]aHR0cHM6Ly95b3V0dS5iZS8yelVHVG5nRzBnNA==[/video_player]

En terme d’habitant, dans ces jardins familiaux mulhousiens, il y a aussi quelques chats qui ont comme mission de s’occuper des souris ! C’est pas trop classe, non ? Nous seulement vous avez un jardin, et aussi une boule de poil qui s’autogère !! C’est vraiment bien ce système de jardin !

Quelques indispensables au potager

  • L’arrachage des mauvaises herbes !
  • S’équiper : au minimum des gants,un arrosoir et une bêche (quoique cette dernière peut être remplacée si vous faites des buttes, mais vous en aurez besoin au début !)
  • Une serre suivant votre région pourra être bien utile pour protéger et favoriser les tomates par exemple, abriter du gel certaines cultures et semer les graines au printemps
  • Personnaliser un petit coin pour faire des pauses : une sorte d’abri qui pourra devenir l’extension de votre appartement, votre lieu de vie extérieur avec une table, quelques chaises pour partager des moments entre amis
  • Un chalet : pour mettre le matériel sous clé, vos graines et autres

Comment lancer un projet de jardin collectif ?

  1. Créer une équipe : trouver dans votre entourage des amis motivés.
  2. Rechercher ce qui se fait dans votre quartier, votre ville : Après une recherche sur internet, sur le site de votre ville, vous pouvez rencontrer les différentes associations et organismes. C’est toujours intéressant avant de signer d’avoir vu un peu ce qui existe pour pouvoir comparer et poser les bonnes questions !
  3. Déposer votre dossier : Le jour où vous déposer votre dossier, renseignez-vous sur la durée d’attente. Si elle est longue, genre 3 mois, n’hésitez pas à montrer votre motivation, expliquer pourquoi vous en avez besoin aujourd’hui, si vous avez déjà une expérience…
  4. Signer le contrat : Renseignez-vous bien sur toutes les clauses : caution, loyer, charges (eau, électricité ?…) Quels sont vos droits et devoirs en tant que locataire. Parfois vous devez repeindre tous les ans par exemple. Si les chalets sont fournis, demandez des précisions sur leur entretien en cas de souci de serrure et autres… Même si ce jardin ne risque pas de vous embarquer bien loin, il est toujours préférable d’avoir à sa connaissance toutes les différentes informations à la signature.
  5. Budget : C’est un sujet qu’il est bon d’aborder avant la signature entre vous car ça serait dommage que cela devienne un point de friction. Au-delà de la location, il faut prendre en compte l’achat du matériel, des plants si vous préférez acheter des plants de tomates plutôt que les semer au printemps, les graines, et arbres ou non à planter ! À savoir que si vous êtes économes dans l’âme vous retrouverez tout cela bien évidemment sur leboncoin, dans les bourses aux plantes au printemps ou à l’automne et je suis certaine que vos voisins seront ravis de vous offrir des branches de 20 à 40 cm de leur groseillier pour que vous fassiez une bouture ! Donc le budget n’est pas vraiment une question pour qui sait être malin et un tant soit peu organisé !
  6. Dernier point crucial : L’organisation ou la communication. L’idée de faire un potager collectif peut en ravir nombreux, qui n’ont pas du tout les mêmes idées derrière la tête.. Il existe aujourd’hui tellement de méthode pour faire un potager collectif (permaculture, en butte, traditionnel, séparer la parcelle…) qu’il est judicieux de se mettre d’accord sur comment vous allez répartir l’espace et lancer le projet suivant la saison où vous commencez. Une bonne réunion de départ autour d’un verre sera dès plus agréable, si vous n’en oubliez pas l’ordre du jour !

J’espère vous avoir mis l’eau à la bouche au point que vous êtes déjà en train de chercher ce qui se fait dans votre quartier ! Oui, non ?

Je serai ravie d’avoir votre avis sur cette idée d’action, ce que vous en pensez, ce qui vous freine ou au contraire vous intéresse. Tous vos commentaires sont les bienvenus !! Vous pouvez juste me dire si vous avez aimé l’article ou si vous souhaitez que j’approfondisse quelques points.

Aussi si vous souhaitez que je retourne voir mes amis pour suivre l’évolution de leur projet dans 3 mois, dites-moi et je me ferai un plaisir d’y retourner !

A très bientôt ! Et n’oubliez pas de télécharger mon Guide de l’Ambassadeur Environnement pour comprendre pourquoi je fais tout cela et vous permettre de rester informé de mes prochaines publications !

Perrine
 

Je suis Perrine Prével. J'ai créé ce blog suite à une multitude d'expériences qui m'ont poussées à l'action. Dans ce blog je partage mon expérience et celles de nombreux autres acteurs afin de nous inciter et nous aider à agir. Agir chez nous, dans notre quartier et dans nos entreprises.

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
1er août 2018 le jour du dépassement est atteint – Devenons Ambassadeur Environnement

[…] association : en vous investissant ou soutenant des associations ou entre amis comme ce jardin potager entre amis ou ce compost collectif de […]

Reply

Leave a Reply: