Et si prendre soin de sa santé, c’était prendre soin de l’environnement ? et inversement ! – Devenons Ambassadeur Environnement
1

Et si prendre soin de sa santé, c’était prendre soin de l’environnement ? et inversement !

Si vous êtes perdu à travers toutes ces informations alarmantes sur ce qui est nocif pour l’homme, sa santé. Que ça soit ce que vous mangez, buvez, respirez, achetez pour faire le ménage, vous habillez, cuisiner ou décorer votre intérieur… Ce qui est bon ou pas pour les enfants, pour la femme enceinte… Alors lisez ce qui suit, vous allez être rassurés. Mes Pépites du jour, expertes en santé environnementale, ôtent tous ces filtres et nous sortent de ce brouillard médiatique avec des réponses simples et rassurantes.

Si comme moi, vous pensez que se préoccuper de votre santé et tous ces sujets « potentiellement » cancérigènes est intéressant, mais vraiment pas prioritaire face aux enjeux du réchauffement climatique que j’explique ici dans mon Guide offert Devenons Ambassadeur Environnement, alors vous allez découvrir qu’en vérité c’est tout l’inverse.

Enfin, si vous avez toujours eu envie d’écrire un livre, alors je vous présente des Pépites qui sont passées à l’action et ont écrit leur livre Ma Santé, Ma Planète, Mon Budget, Guide pratique pour agir au quotidien. Elles partagent avec vous leurs aventures de l’idée à la vente !

Mange pas ci, achète pas ça… La santé, ça me fait peur !

Tous les jours, on entend à la télévision dans les journaux, des dossiers sur les derniers résultats d’études publiées : il faut absolument arrêter de manger cela, notre eau est polluée, notre air est pollué… Tout y passe : OGM, aluminium, paraben, additifs, nanoparticules, COV, médicaments, textiles… J’en passe et des meilleurs.

Toutes ces études qui finalement ne font que prouver que ceci et cela sont « potentiellement » cancérigènes.

Franchement tout ce battage médiatique m’énervait, je n’écoutais plus. Si tout est potentiellement cancérigène, que pouvons-nous faire ? Arrêter de respirer, manger, boire… A part nous faire peur, tout ceci n’était pas très constructif.

Je ne croyais même plus toutes ces études. Si tout était si dangereux, comment cela se fait-il que nous sommes encore aussi nombreux sur terre, à manger, boire et respirer toutes ces choses si nocives pour notre corps ?

L’Avis en Vert : Une lumière au fond du tunnel

Heureusement, j’ai rencontré L’Avis en Vert sur un stand à Alternatiba. Grâce à ces femmes, Évangéline et Clémence aux approches scientifiques et Auxane à l’illustration, j’ai maintenant une connaissance globale de la situation et je sais comment protéger ma santé simplement. Elles NE nous disent PAS ce qu’il faut faire, elles nous expliquent la situation et nous présentent les solutions qui existent. C’est ensuite en comprenant la situation qu’on peut faire les choix qui nous correspondent.

C’est pourquoi je voulais partager cela avec vous aujourd’hui. Ce sont mes Pépites du jour, je vous invite à regarder la vidéo pour découvrir comment elles en sont arrivées à créer leur entreprise en santé environnementale peu de temps après leurs études.

Ceci n’est pas un article sponsorisé ou autre. C’est juste une étape supplémentaire dans ma compréhension de la situation actuelle sur le climat et l’environnement, que je souhaitais partager avec vous. C’est un grand pas qui m’a permis de me réconcilier avec tous ces sujets sur la santé. Je vous explique tout cela ensuite. (Pour en savoir plus sur le climat, téléchargez ici mon guide offert de l’Ambassadeur Environnement)

Prendre soin de votre santé, c’est prendre soin de l’environnement ?

Lors de notre rencontre avec Clémence et Évangéline sur leur stand L’Avis en Vert à Alternatiba, j’ai été séduite par l’approche scientifique qu’elles proposaient. Nombreux sont les articles qui nous suggèrent de manger ceci ou cela sans citer leurs sources. Et souvent les sources sont les dires de quelques experts sans réellement se référer à des études scientifiques. Aussi il n’est pas rare de rencontrer des professionnels qui se basent sur leurs expériences personnelles ou des témoignages clients pour en faire une généralisation. Ce qui est un bon départ, mais n’est pas aussi puissant qu’une étude scientifique. Et c’est d’ailleurs souvent ce qui manque aux alternatives « naturelles » ; non faute de résultats, mais plutôt faute de moyens et de puissants lobbyings.

Clémence et Évangéline sont conseillères en santé environnementale, elles ont édité le livre Ma Santé, Ma Planète, Mon Budget que j’ai acheté. J’allais enfin avoir des réponses claires sur ces sujets de la santé.

Et je n’ai pas été déçue. Clémence et  ont décrypté le brouillard médiatique sur la santé en 28 fiches pratiques parcourant ainsi l’ensemble de notre quotidien :

  • l’alimentation,
  • l’eau,
  • les contenants et les ustensiles de cuisine
  • les cosmétiques,
  • l’hygiène féminine,
  • les couches bébé,
  • les textiles,
  • les jouets,
  • le papier,
  • les animaux de compagnie,
  • la qualité de l’air intérieur,
  • les produits ménagers,
  • les désodorisants,
  • le mobilier,
  • la décoration,
  • les matériaux de construction,
  • les ondes électromagnétiques

Tout ceci m’a permis de comprendre que :  » Oui prendre soin de sa santé, c’est aussi bon pour la planète ! « 

Ce quotidien qui nuit à notre bonne santé

En fait vous allez peut-être trouver cela évident, je n’avais jamais fait le rapprochement avant. En lisant ce livre qui nous décrypte la présence de tous ces éléments toxiques dans notre environnement quotidien, j’ai enfin compris pourquoi il était si complexe de trouver la cause de ces cancers, allergies et autres maladies chroniques qui fleurissent à tous les coins de rue.

Concrètement ce n’est pas l’aluminium de votre déodorant, les COV de votre peinture murale, ou les métaux lourds présents dans le poisson que vous mangez qui vont vous générer une maladie, mais plutôt notre contact quotidien à tous ces éléments « non naturels » en permanence.

Si on prend du recul, hier l’homme faisait partie intégrante de la nature. Sur Terre il y a avait les animaux, les plantes (le végétal) et les hommes. Aujourd’hui nous vivons comme dans une petite bulle, à part, remplie de produits que l’homme a créés avec des matériaux de moins en moins naturels. Notre société est constituée de millions de produits que vous avons transformés et/ou créé chimiquement pour répondre à nos besoins quotidiens. Et tous ces développements comprennent des choses non-naturelles qui se retrouvent partout, partout, partout. Dans l’air, l’eau, la nourriture et tous les produits que nous achetons, que nous restions chez nous, dans la voiture, le bus, un magasin, ou au travail !

Et c’est cet ensemble, ces milliers de contacts quotidiens qui nuisent à notre santé. Nos cellules et autres sont attaquées tous les jours, notre peau, nos intestins, nos bronches… Et jour après jour, notre corps se fragilise. Et suivant, vos activités vous allez plus ou moins augmenter ou réduire ces contacts permanents qui agressent votre organisme, et donc rendre plus ou moins propice le développement de ces maladies actuelles.

Une petite illustration en vidéo ci-dessous de comment l’homme a façonné la planète petit à petit

L’impact de l’homme sur l’environnement The human impact on the environment

Ma bonne santé en lien direct avec la bonne santé de la planète

Ainsi j’ai découvert pourquoi les eaux en bouteille et du robinet sont polluées et les conséquences que cela a sur notre santé, mais aussi le reste du monde du vivant (poissons, plantes… qui dit plantes, dit aussi pomme de terre, blé et donc frites, pâtes…)

 

–> Donc si nous continuons à utiliser l’eau en abondance que ça soit pour l’industrie, les villes ou l’agriculture, nous polluons de plus en plus l’eau.

–> Et plus nous polluons l’eau, plus nous allons boire d’eau polluée, manger du poisson pollué et manger des légumes, céréales, légumineuses… polluées…

–> Et plus notre corps va être fragilisé et notre santé va en pâtir. Il en va de même pour la nourriture, l’air…

 

En gros, notre santé est directement liée à comment nous traitons notre planète. Tout ce qu’on produit sera un jour en contact avec le corps humain au toucher, à boire, à manger ou à respirer… Ce sont des cycles inhérents au fonctionnement de la planète. Il y a donc un lien direct entre environnement et santé ! Un produit sain pour la planète sera donc sain pour l’homme. Et tous ceux qui mettent la santé au centre de leur priorité participent de près ou de loin à l’amélioration de la santé de l’environnement et donc à la réduction du réchauffement climatique.

Me voilà ravie, cela élargit mon cercle d’amis Ambassadeur Environnement !! Je vais maintenant mieux comprendre les enjeux de toutes ces personnes qui travaillent sur les sujets de la santé.

Ce lien entre santé et environnement est tellement évident que je ne l’avais jamais perçu, enfin pas dans cette globalité au niveau planétaire. C’est pourquoi j’ai adoré ce livre, c’est un vrai guide pratique pour agir au quotidien. Il nous informe clairement sur la situation, nous présente des alternatives pour notre santé et nous présente les bonnes pratiques pour prendre soin de la planète et ainsi limiter ce cercle vicieux. Vous avez ainsi les clés pour limiter votre impact sur la planète afin d’avoir de l’eau, de l’air et de la nourriture moins pollués.

Informée et sereine, je choisis

Maintenant j’ai une vision globale et spécifique sur comment les différents produits impactent ma santé. J’ai compris quel impact ils ont sur moi et sur l’environnement, je peux donc choisir en connaissance de cause parmi les différentes alternatives citées dans le livre Ma Santé, Ma Planète, Mon Budget ou d’autres encore. Je sais dans quel cas, je priorise l’environnement, la santé, ou les deux.

Ce livre m’a fait grandir. Je me sens vraiment à l’aise avec ces différents sujets. C’est un peu comme une petite formation express et pourtant globale. Je suis sortie du brouillard. Je sais qu’il ne s’agit pas d’éliminer toutes les substances toxiques de mon quotidien, plutôt de réduire tant que possible suivant ce que j’ai repéré chez moi de plus nocif et facile à faire.

Il y a aussi de nombreuses informations pour protéger la santé des enfants et des fœtus (femmes enceintes) qui sont très claires et rassurantes. Bien que ce sujet ne me concerne pas pour l’instant, je suis rassurée que toutes ces informations soient rassemblées ici, pour le jour où j’en aurais peut-être besoin.

Mon choix influence l’offre de demain

J’en profite aussi pour rappeler que plus nous serons nombreux à privilégier des alternatives saines pour notre santé et notre environnement, plus l’offre sur le marché sera grande. Nous avons le pouvoir d’influencer les industriels en précisant nos attentes. Les industriels cherchent juste à répondre à nos besoins pour vendre plus. Et plus nous soutenons les start-ups qui osent proposer des produits qui sont sains pour la planète et protègent notre santé, plus elles grandiront et pourront réduire leurs coûts et donc leurs prix…

Produits naturels vs produits chimiques

Un dernier petit point, que ce livre m’a permis d’éclaircir.

Avant je ne comprenais pas en quoi un produit naturel tel un concombre, pouvait être meilleur pour ma peau qu’une crème qui a été développée pour soigner la peau justement. Pour moi, si la crème cosmétique pouvait générer une allergie, alors le concombre aussi. Dans ma tête, le concombre n’était pas apparu sur terre pour « soigner notre peau ». Alors que la crème a, elle, été créée pour soigner ma peau. Je prends l’exemple du concombre, tous les fruits ou légumes sont concernés.

Et c’est en lisant ce livre que j’ai vraiment compris qu’en fait tous ces produits transformés, chimiques contiennent des éléments divers absolument pas « naturels » qui agressent notre peau. Certes une partie de la composition répond au besoin de la peau, et une autre est là pour la texture, l’odeur, la durabilité… et n’est pas du tout bon pour ma santé.

A l’inverse la nature recèle de milliers de propriétés qui, elles, peuvent répondre au besoin de la peau, sans additif. C’est d’ailleurs pour cela que la chimie inclut ces éléments naturels, ou « copie » la nature dans leurs solutions.

Donc à choisir aujourd’hui je privilégierai le concombre (dans mon exemple) à la crème, car il a l’avantage de ne pas contenir de produit chimique, non naturel qui peut nuire à ma santé. Ensuite reste à trouver les éléments de la nature les plus adaptés à notre peau suivant les besoins, car la nature est capable de répondre à ces besoins.

Ma Santé, Ma Planète, Mon Budget

J’ai aussi adoré ce livre, car il est complet. Il va remplacer tous les petits livres spécifiques que vous avez pu acheter, une bible extrêmement riche et agréable à lire et à consulter. Chaque fiche pratique est extrêmement agréable à lire alliant tantôt l’humour, tantôt poésie. Elles sont composées des rubriques suivantes :

 

  • C’est quoi le problème ? Ici, elles traitent les problématiques en terme de santé pour l’homme ainsi que son effet sur la planète en s’appuyant sur des sources d’organismes nationaux, d’études scientifiques…. Que ça soit sur la santé du vivant, faune et flore, ou par rapport à la fabrication, au transport, de ces produits. Comme elles ont l’habitude de parler de ces sujets avec des personnes qui n’y connaissent pas grand-chose comme moi, elles arrivent à traiter ces sujets de manière claire et précise avec des mots simples. Il n’y a aucun jargon scientifique incompréhensible. Les paragraphes sont courts, aérés, ça se lit très facilement.

 

  • Vite. vite. des solutions ! C’est la partie la plus rassurante, les solutions sont simples. Tout comme la partie « C’est quoi le problème », cette partie est très bien traitée, synthétique, claire. Par exemple, les labels qui existent sont présentés un à un, on comprend ainsi les différences entre chaque et on peut choisir en fonction de ce qui est important pour nous.

 

  • Faites par vous-même ! Cette rubrique nous rappelle que beaucoup de choses qu’on achète peuvent être fait maison et qu’il n’y a pas si longtemps que ça, tout cela finalement était souvent fait maison. Ça nous permet de prendre un peu de recul par rapport à notre réflexe d’acheter.

 

  • Un problème… pour le porte-monnaie ! Souvent on nous dit que prendre soin de sa santé, ou de l’environnement ça coûte cher… et que ce n’est pas à la portée de toutes les bourses. Elles nous prouvent fiche pratique après fiche pratique que la réalité est souvent tout autre. Il est souvent plus économique de prendre soin de notre santé et notre planète que d’acheter tous ces produits nocifs qui nous affaiblissent jour après jour.

Comme vous pouvez le voir c’est très complet. Elles ont fait un travail considérable de recherches, de vérifications des sources… qui vous permet de gagner du temps, de l’argent et aussi d’être plus serein. Souvent inquiets par tout ce que vous entendez :

  • Soit vous n’achetez plus,
  • Soit vous êtes inquiet, donc pas serein,
  • Ou vous cherchez des infos avant d’acheter. Ça vous fait perdre du temps, voire également la tête, car chaque magazine ou site vous dira tout est son contraire.

Dans ce livre, elles ont fait le travail pour vous ! Elles ont comparé, synthétisé et organisé toutes leurs trouvailles en 28 fiches pratiques. Nous avons là, un vrai « Guide Pratique pour agir au quotidien ». Voici quelques exemples de sujets traités avec brillo :

  • Bien choisir son poisson
  • C’est quoi le problème avec le lait de vache ?
  • Eau minérale ou eau de source : quelle différence ?
  • Focus sur les plastiques alimentaires
  • Comment manger sain, sans dépenser plus ?
  • Je suis enceinte, que dois-je savoir ?
  • C’est quoi le problème avec le gluten ?
  • Les perturbateurs endocriniens
  • Focus sur le syndrome du choc toxique
  • Bébé : Pas de substances louches dans ma couche !
  • Et pour ma literie. Qu’est ce que je choisis ?
  • Que pensez des Légo et Playmobil ?
  • Alimentation saine pour chats. Shampoing anti-puces et anti-tiques sains
  • Que pensez des techniques de purification de l’air ?
  • Comment limiter la prolifération d’acariens ?
  • Produits ménagers, quels dangers pour les enfants et femmes enceintes ? Que dois-je savoir ?
  • Bien choisir son canapé
  • Peinture, revêtement de sol, isolation, lesquels éviter ?
  • Une maladie émergente : l’électro-hypersensibilité
  • Les enfants et les écrans
  • Les compteurs Linky
  • Les véhicules électriques : une solution d’avenir ?
  • Les pesticides au jardin, ce n’est pas si anodin !
  • Focus : le syndrome du manque de nature
  • Eau : Les micropolluants c’est quoi ?
  • Les lampes à incandescence, halogènes, fluorescentes, à LED…

Tous ces points peuvent vous faire un peu peur j’imagine. Je tiens à vous rassurer, ces points sont vraiment abordés de manière très simple et nous permet de comprendre chacun des sujets pour choisir en connaissance de cause. C’est vraiment un bible que vous pouvez avoir chez vous et que vous pouvez consulter dès que vous avez une question. Vous n’avez plus besoin de chercher sur Internet, elles ont fait le travail pour vous. Toutes les réponses y sont, ou presque !

Pour en savoir plus, toutes les informations sur le site de L’Avis en Vert. Vous pouvez aussi l’acheter directement sur leur site ici.

Je vous conseille de lire le livre en entier pour revenir ensuite sur certains points au besoin. Ceci vous permettra d’avoir une compréhension globale de la situation, comme je l’ai expliqué. Cela peut vous permettre aussi de faire quelques petits changements très simples dès maintenant, que vous n’auriez sûrement jamais fait si vous n’aviez pas lu tout le livre.

Ma Pépite du jour : L’Avis en Vert

Un parcours vert

A peine leurs études terminées, mes Pépites ont créé une entreprise en Santé Environnementale appelée L’Avis en Vert. Comme le raconte Évangéline dans la vidéo, l’une comme l’autre ont complété leur formation peut-être un peu trop « technique » ou « théorique » par une formation Eco-Conseil à Strasbourg qui leur a permis de vraiment voir le côté terrain / mise en pratique dans leur quotidien de leurs connaissances et promouvoir les écogestes aux plus grands nombres et aider ainsi chacun à préserver sa santé et celle de leurs enfants.

S’il y a un besoin, il y a une offre à saisir !

Cette rencontre, leurs stages, et expériences en association… les ont amenées petit à petit à comprendre qu’elles pouvaient répondre à un besoin. Elles ont confirmé leurs sentiments avec des chiffres, un business plan qu’elles ont présenté à différents jurys qui les ont acceptés et leur a donné confiance en leur projet. Ainsi elles sont passées à l’action presque naturellement !

D’opportunité en opportunité

Elles sont passées alors du rêve à la réalité. L’entreprise créée, elle profite d’une opportunité de concours pour développer un outil de prévention santé sur la qualité de l’air « le kit Bonne Atmosph’air » (les prémisses du livre) et d’une Boite à idées « Une année pour dépolluer » que vous retrouvez ici. Concours qu’elles gagnent.

Cette visibilité et ce gain leur a permis de nouvelles rencontres, et de surtout de nouveau délai pour cette fois un livre ! Un livre qu’il leur semblait bien évident de développer comme support à leur activité de conseillères en santé environnementale, cependant prises par le temps, ce projet ne voyait pas le jour. Cette fois, le projet est engagé, des délais sont posés et le livre est édité une 1ère fois à 1000 exemplaires. Les recettes leur permettent de rééditer…

Savoir s’écouter

Tout cela semble avoir été si naturel pour Évangéline et Clémence car elles sont restées à l’écoute d’elles-mêmes et des opportunités. Trop nombreuses sont les personnes qui tournent le dos aux opportunités. Moi-même, j’ai toujours fui l’idée d’entreprendre alors que je dirai que c’est dans mon ADN depuis toute petite ! Des fois il est bon de prendre un peu de recul, un peu de temps pour identifier ces barrières que vous pouvez vous mettre, et voir si ça n’est pas le moment de les lever. Vous allez peut-être réaliser qu’il est l’heure maintenant d’être plus en phase avec vous-même !

S’associer : un risque ou une opportunité ?

Associez-vous si cela peut vous rassurer et assurez une prestation de service plus complète à vos clients. Souvent on n’ose pas s’associer et pourtant plus vous serez nombreux plus vous pourrez avancez vite, augmenter votre visibilité et augmenter vos retours ! C’est aussi plus motivant d’être à deux ou trois ou plus que de travailler seul dans son coin. Evangéline et Clémence étaient devenues amies, elles ont pu travailler ensemble lors de différents projets de formation, le feu était vert ! Elles se sont associées.

Qu’est-ce que la Santé Environnementale ?

Si le parcours d’Évangéline et Clémence a réveillé quelque chose en vous, voici un peu plus de détails sur la santé environnementale. Un sujet qui a le vent en poupe puisque l’environnement a été reconnu comme facteur clé d’une meilleure santé par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS.

Qu’est-ce que la Santé Environnementale ? Le site de l’INPES définit la Santé Environnementale comme suit :

En santé publique, l’environnement est aujourd’hui considéré comme l’ensemble des facteurs pathogènes « externes » ayant un impact sur la santé (substances chimiques toxiques, radiations ionisantes, germes, microbes, parasites, etc.), par opposition aux facteurs « internes » (causes héréditaires, congénitales, fonctionnelles, lésionnelles, psychosomatiques, etc.).

La santé environnementale est alors l’ensemble des effets sur la santé de l’homme dus à :

  • Ses conditions de vie (expositions liées à l’habitat et/ou expositions professionnelles par exemple, nuisances telles que le bruit ou l’insalubrité)
  • La contamination des milieux (eau, air, sol, etc.)
  • Aux changements environnementaux (climatiques, ultra-violets, etc.)

Créer une entreprise en Santé Environnementale

C’est quand même agréable de travailler à la dépollution de la planète. Tel le colibri, elles font leur part. Si vous aussi vous souhaitez les aider, et diffuser plus largement les bonnes pratiques de santé environnementale, vous pouvez créer une association, une entreprise, commencer une formation…

Évangéline et Clémence ont fait le choix :

  • D’animer des ateliers pratiques auprès de futurs parents ou de professionnels de la maternité, de la petite enfance ainsi que tout professionnel éco-engagés.
  • De proposer des formations aux assistantes maternelles, centre médico-social, crèche halte-garderie, maternité…
  • D’accompagner des professionnels à moyen terme avec un plan d’action

sur la région d’Alsace.

Vous pouvez vous spécialiser dans l’eau uniquement. Vous spécialiser dans l’accompagnement des villes. Ou dans les moyennes entreprises, les multinationales… Ou dans les piscines avec prestations pour enfants… Bref il y a des centaines d’offres possibles. A voir suivant vos envies, votre expertise, les formations qui existent et les besoins que vous avez pu remarquer…

Les besoins en terme de Santé Environnementale sont partout, et c’est vraiment un sujet d’actualité quif va prendre de l’ampleur dans les années à venir. Donc si ce sujet vous plaît et vous correspond, alors n’hésitez plus, laissez-vous portez par votre instinct !

Nous n’avons plus le temps d’attendre les sources scientifiques

Au fil de notre entrevue, Évangéline m’a reprise sur l’importance des sources scientifiques. Il est vrai que c’est quelque chose que j’ai fortement apprécié dans leur travail. Cependant elle a porté mon attention sur le fait qu’aujourd’hui la situation est telle qu’il faut réagir maintenant, sans attendre d’études supplémentaires.

Si comme moi vous attendez l’étude qui dira que le cancer est causé à 70 % par tel élément, alors vous pouvez attendre encore longtemps. Car comme je l’ai expliqué c’est un ensemble de facteurs qui nous fragilise. Et aussi parce qu’aujourd’hui que le monde entier est conscient de l’impact de l’environnement sur la santé, l’OMS soutient aussi ce point de vue.

On voit que par exemple, les poissons dans les rivières qui changent de sexe à cause des perturbateurs endocriniens ou qui accumulent ces métaux lourds présents aujourd’hui dans la mer grâce à l’homme. Si l’influence est telle sur les poissons, il n’y a pas de raison que nous-mêmes, être vivant au même titre que le poisson, ne subissions pas ces conséquences. D’une manière ou d’une autre nous sommes affectés par toutes ces pollutions que nous créons… Nous voyons les impacts sur la nature, mais ne croyons pas à ceux qui arrivent à l’homme. Comme si l’homme avait une carapace infranchissable. Non, l’homme est un vivant parmi les vivants (faune, flore et humains) qui peuplent la planète, ni plus ni moins. Il est tout aussi fragile et impacté que les autres.

Évangéline me rappelle aussi que de ce fait, il serait vraiment important que dans la législation française le « principe de précaution » soit autant pris en considération que la loi sur le commerce. Aujourd’hui le principe de précaution est trop souvent noyé par le règne du commerce et du profit. Et tant qu’on a pas de preuve avec études scientifiques à la main, les produits peuvent rester sur le marché et les lois restent figées. Alors que ces deux « principes » dans la loi sont au même niveau, l’un ne prévaut pas sur l’autre. Le principe de précaution a autant de valeur que la loi du commerce !

Alors il ne faut pas hésiter à le faire respecter tant que nous pouvons !

Pour en savoir plus sur le domaine de la Santé Environnementale

Voici quelques sites qui présentent le vaste domaine de la Santé Environnementale

Edition d’un livre, de l’idée à la diffusion

Évangéline détaille les étapes rencontrées une à une dans la vidéo. Je vous invite à la visionner ici.

Ce livre est leur support de tous les jours lors de leurs différents ateliers et formations qu’elles font. C’était donc une évidence pour elle de réaliser cet outil qui en plus participe à leur promotion et augmente leur visibilité. Le tout était de trouver le temps. Un gros travail, qui permet de leur économiser de nombreuses répétitions quotidiennes et d’avoir une bible officielle de référence comme base de travail.

 

Voilà un article avec deux enjeux :

  1. Le partage de ce livre, élément clé de mon apprentissage en tant qu’Ambassadeur Environnement : La santé et l’environnement sont indissociables
  2. Le partage de ces jeunes Pépites qui ont naturellement créé leur entreprise en réponse à un besoin

Et vous, avez-vous un aperçu global sur les bons gestes au quotidien pour préserver votre santé ?

Vous avez peut-être une idée d’entreprise, qu’est-ce qui vous manque pour passer à l’action ?

N’hésitez pas à partager avec nous vos avis sur la santé, ce qui vous interroge, ce qui vous surprend. Peut-être avez-vous des questions encore sans réponse que vous pourriez nous partager. Ou un avis sur le principe de précaution ?

 

 

Perrine
 

Je suis Perrine Prével. J'ai créé ce blog suite à une multitude d'expériences qui m'ont poussées à l'action. Dans ce blog je partage mon expérience et celles de nombreux autres acteurs afin de nous inciter et nous aider à agir. Agir chez nous, dans notre quartier et dans nos entreprises.

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Le Zéro Déchet par Béa Johnson, un moyen simple d’agir chez soi pour commencer – Devenons Ambassadeur Environnement

[…] Le Zéro Déchet est souvent associé à ces personnes qui font leurs cosmétiques et produits d’entretien elles-mêmes. Tout d’abord, ça n’est pas du tout une obligation de faire soi-même, et encore moins les cosmétiques. Aussi, le Zéro Déchet c’est bien plus large que ça, ça touche tout votre quotidien, votre vie et se concentre sur le déchet, la planète, et non sur notre santé. Bien qu’indirectement c’est lié, comme je l’explique dans cet article « La Santé c’est pas prioritaire » […]

Reply

Leave a Reply: